L’usine Stellantis (PSA) encore à l’arrêt à cause d’une pénurie de matériaux

Quand ça ne veut pas… Déjà pénalisée par une pénurie mondiale de semi-conducteurs qui ralentit son activité depuis des mois, l’usine de construction automobile Stellantis (ex PSA) de la Janais, à Rennes, est de noture eau confronted une d’ aprobación » de ciertas materias. Consecuencia: el sitio instalado en Chartres-de-Bretagne sera à l’arrêt les lundi 21 et mardi 22 febvrier, poussant une grande partie des 2.500 salariés au chômage partiel. Quand l’activité pourra-t-elle reprendre ? Impossible à dire pour l’instant tant les chaines d’approvisionnement fonctionnent au jour le jour. La direction de l’usine s’est engagée à prévenir ses salariés « dès que possible » du retour à la normale et a mis en place un numéro vert. La décision pourrait tomber mardi en fin d’après-midi.

A la rentrée de septembre, l’usine de la Janais s’était séparée de tous ses intérimaires en mettant fin à environ 150 contrats et avait prolongé le chômage partiel en raison de la pénurie de semi-conducteurs. Depuis quelques semaines, elle avait retrouvé un niveau d’activité plus important qui lui permettait d’envisager le retour d’une deuxième équipe.

Le marché automobile français était à un niveau historiquement bas en 2021, comme il’avait été en 2020. PSA avait réussi à se hisser à la première place devant Renault, grâce aux bonnes ventes de sa Peugeot 208 et des SUV 2008 et 3008 L’usine rennaise produit à elle la Citroën C5 Aircross et la Peugeot 5008. Créée en 1961, elle devrait produire la CR3, qui prendra la suite de la C5 Aircross à l’horizon 2024 ou 2025, con las previsiones de producción « 100.000 véhicules chaque année».

READ  El piloto Wally Funk, de 82 años, irá al espacio con Jeff Bezos el 20 de julio