hausse du nombre de cas de PIMS, síndrome antiinflamatorio qui touche les enfants

Dans un document publié jeudi, l’agence Santé Publique France s’alarme d’une «très nette Augmentation» des cas de syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique depuis le début de l’année, un ensemble de problems rare cardiadules queuis soquiu Forms Graves du Covid-19 chez les enfants.

Le PIMS se répand chez les jeunes enfants. Santé Publique France s’alarme, dans un rapport publié jeudi, de la «très nette Augmentation» des cas de syndromes inflammatoires multi-systémiques pédiatriques en France depuis le début de l’année. Elle conoció égallement en garde sur le fait que «l’amplitude de la vague actuelle pourrait s’avérer supérieure à celle de la vague antérieure».

Selon les autorités sanitaires, de plus en plus d’enfants développent depuis le début de l’année des formes graves du Covid qui se manifestent par des problemes cardiaques souvent associés à des syntomas digestivosviolences.

Des cas rares mais particulièrement tumbas

L’agence de santé publique précise que la «très nette» et très redoutée «augmentation des cas de PIMS» corresponden surtout aux «trois premières semaines de l’année 2022». Mais les formes graves de Covid-19 chez les enfants peuvent toutefois s’observer depuis le 2 mars 2020, soit le tout début de la pandémie en France. Au total, 849 cas de PIMS en lien avéré avec le Covid-19 ont été identifiés sur le territoire, dans la majorité des cas chez des enfants âgés de moins de 11 ans.

Le rapport révèle que 353 des 849 enfants qui ont été atteints par ce syndrome ont dû être envoyés en service de réanimation (soit 42% d’entre eux) et 250 en unités de soins continus (29% d’entre eux). Les garçons semblent d’ailleurs plus touchés par cette forme grave, puisqu’ils representan el 60% de las hospitalizaciones en Francia. Un enfant de neuf ans qui avait développe ce síndrome inflamatoire en est mort, relève-t-on encore dans ce rapport.

READ  quelles sont les cause de cette maladie dont est décédée une petite fille ?

Fièvre, náuseas, vómitos…

Los síntomas del síndrome ce son los siguientes: fièvre élevée, fatiga intensa y degradación del estado general, frissons, douleurs abdominales, nausées ou encore vomissements. Santé Publique France nous apprend égallement que ces Forms Graves surviennent un Certain temps après l’infection au Covid-19, c’est-à-dire quatre à cinq semaines plus tard en moyenne.

Dans son document, Santé Publique met ensuite en garde sur le fait que la diffusion de ce syndrome tend à s’accélérer sur le territoire. Au point que l’agence trace une sombre perspectiva, et prévient: «L’amplitude de la vague actuelle pourrait s’avérer supérieure à celle de la vague antérieure (liee uniquement à la circulación du variant delta), avec remplacement progressif du variant delta par le variant Omicron parmi les cas de Covid-19».

«En France, l’incidence cumulée des PIMS en lien avec le Covid-19 a été estimée à 5,9 cas pour 100,000 habitants dans la population des moins de 18 ans», sintetiza encore Santé Publique France dans son rapport qui souligne que l ‘Age médian des jeunespatients Concernés s’établit à 7 ans.

petirrojo verner Periodista BFMTV