le HAC se saborea contre Bastia

Matthis Abline a inscrit sur penalty son premier but sous le maillot havrais. Mais les Ciel et Marine ont tout de même trébuché face à des Bastiais au mental d'acier

Battu 4-2 par Bastia, ce lundi au Stade Océane, le HAC n’aurait-il pas subi la désillusion de trop ? De ce match au scénario fou, fou, fou, les Havrais pourraient bien ne jamais s’en relever. « Je suis terriblement déçu par ce qu’il s’est passéSoupire le entrenador Paul Le Guen. J’ai du mal à me l’expliquer. »

Comentario expliquer qu’une équipe qui menait 2-0 au bout d’un gros quart d’heure, grâce à deux penales d’Abdelli et Abline, puisse à ce point s’effondrer ? Comentario expliquer qu’une équipe réputée pour sa solidité defensive puisse encaisser quatre buts devant son public face à un candidat au maintien ?

« En un manqué d’humilité à 2-0, avec des petites eligió qu’on n’a pas l’habitude de faire, des gestes parasitesreconnaît sans détour le milieu de terrain Alexandre Bonnet. On les a laissés remettre la tête dans le match, alors qu’ils étaient à l’agonie. On s’est vu trop beaux, on n’a pas suffisamment respecté le football et ses fondamentaux. »

Toujours pas de victoire en 2022

Les faits sont la. Les Ciel et Marine courent toujours après un succès en 2022. Sur les cinq matches qu’ils on disputés depuis le début de l’année, ils n’ont pris que tres points sur quinze possibles (3 n, 2 d). Et voilà bientôt quatre mois qu’ils ne se sont pas imposés à domicile, ou leurs six dernières prestations se sont soldées par trois défaites et trois nuls. Un parcours évidemment indigne d’un pretendant aux premiers rôles.

C’est à moi qu’il faut s’en prendre, pas aux joueurs. Pablo Le Guen

« Je ne m’exonère pas de mes responsabilitésajute Paul Le Guen. Je n’ai pas l’intention de charger les joueurs, je me sens coupable. Sur l’aspect mental, j’ai des interrogations par rapport au staff, à moi, c’est notre rôle, on y travaille. Quand vous menez 2-0, que l’équipe joue de mieux en mieux, et que ça vous échappe sans y voir d’évidentes raisons, c’est très perturbant. Comentario sobre peut changer à ce point, alors qu’on est d’habitude extrêmement solides ? C’est dur à avaler… Mais c’est à moi qu’il faut s’en prendre, pas aux joueurs. C’est le message que je envoy veuxer aux supporters. El faut qu’on llega, moi le premier, à donner à ce club une envie différente, une culture de la gagne qui permet d’obtenir ce que Bastia a montré. »

READ  “Nadie se atreve a decirle que no”: Víctimas del caballero violador Pierre Charles Boudeaux, acusado de violación, alzan la voz

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et application à des fins de personalisation et de ciblage publicitaire.

Gerer mes choix

Certes, après 24 journées, les Ciel et Marine pointent toujours en 6e position, à quatre points du Top 5, mais il est bien évident qu’en l’état, c’est beaucoup plus la crainte de glisser au classement que l’espoir de gagner quelques place qui les guette.

Sûrement en surrégime depuis le début de saison, les Havrais donnent l’impression de lâcher Prize à tous les niveaux: colectivización, técnica y mentalidad. Le HAC est peut-être finalement à sa place, capaz de quelques coups d’éclat, mais beaucoup trop inconstant sur la durée.

Et la prochaine étape ne dit rien qui vaille. Car c’est à Toulouse, sur les terres du leader, que les Ciel et Marine sont attendus le lundi 21 février. « Le foot, ça demande de l’énergie, une capacité de rebond. Ça va être compliqué, mais il faut se relever et repartir au combat », propenso Paul Le Guen.