Etats-Unis: la muerte del líder de Daesh tombe à pic pour Joe Biden

Les Etats-Unis ont mené jeudi une opération audacieuse en Syrie et tué le nouveau leader du groupe Etat islamique. Joe Biden pourrait y tirer profit personales, en un momento clave de su presidencia.


Artículo reserve aux abonnes

Corresponsal aux Etats-Unis

Tiempos de conferencia: 4 min

Il était 1h10 du matin à Atmeh, une ville du nord-ouest syrien bordant la frontière turque et abritant un vaste camp de réfugiés. Comme à Abbottabad, Pakistán, une décennie plus tôt, les riverains ont été réveillés par le vacarme des hélicoptères, les cris et les avertissements au mégaphone, puis intenso terror par une aux fusillas de de. Una explosión, igualdad. Celle d’un homme ayant choisi de ne pas tomber vivant aux mains des force spéciales américaines places le cueillir en force : Abu Ibrahim al Hashimi al-Quraishi, alias Abdullah Qardash ou Haji Abdullah, le redoutable leader du groupe Etat islamique part not le améain de la justicia avait mis la tête à prix 10 millones de dólares.


Cet article est réserve aux abonnés

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à todos los artículos, dossiers et reportes de la rédaction
  • Le journal en versión numérica
  • Un confort de conference avec publicité limitée

READ  La Libre revela los primeros resultados finales de las elecciones presidenciales de 2022: Marine Le Pen lidera en administraciones extranjeras