L’Afrique du Sud pourrait remplacer l’Italie dès 2025

L'Afrique du Sud pourrait remplacer l'Italie dès 2025

A la fois âme et poumon du rugby européen depuis l’intégration de la France en 1910, le Tournoi des V puis des VI Nations devrait vivre une révolution en 2025. La compétition rassemblerait toujours six pays, comme depuis 2000 et de l’arr ‘ Italiano.’ Mais pour la première fois de son histoire, l’une des équipes en lice serait non européenne : selon les britanniques du Correo diariol’Afrique du Sud devrait rejoindre l’Angleterre, l’Ecosse, le pays de Galles, l’Irlande et la France, laissant de côté des Transalpins qui n’ont plus gagné un match dans l’épreuve depuis sept ans.

L’idée d’intégrer les Springboks n’est pas nouvelle, mais ella a connu un coup d’accélérateur depuis que le fonds CVC Capital Partners a pris 14,3 % des parts de Six Nations Rugby, organisateur du Tournoi, en marzo de 2021 , pour une somme pouvant monter jusqu’à 426 millones de euros. Forcément, la société de capital-investissement luxembourgeoise, déjà familière du rugby et d’autres disciplinas (F1, foot…), n’a pas injecté autant d’argent pour que ses dirigeants se régalent une bière les inspiration les main ‘ Antoine Dupont o de l’Ecossais Stuart Hogg.

L’arrivée des champions du monde sud-africains est susceptible d’augmenter les revenus d’un sport qui a durement ressenti, comme beaucoup d’autres secteurs, les effets du Covid. Initialement, l’objectif était de lancer les Springboks dans le Tournoi des VI Nations dès 2024, mais le Correo diario indique que la complexité du processus va retarder cette intégration d’un an. L’Afrique du Sud s’est par ailleurs engagée mercredi pour tres années supplémentaires au sein du Rugby Championship, où elle affronte la Nouvelle-Zélande, l’Australie et l’Argentine.

Le quotidien britannique asegurar aussi qu’il n’est pas question de toucher au format actuel du Tournoi des VI Nations et donc d’augmenter le nombre d’équipes, ce qui condamne automatiquement l’Italie…

La profética de Florian Grill

Les craintes exprimées voici un an dans 20 minutos por Florian Grill, principal oponente del presidente de la FFR, Bernard Laporte, sont donc en train de devenir réalité. « Dans les documents, il est spécifié que CVC a le droit de veto sur l’adhésion d’une fédération aux VI Nations, relevait alors le président du comité Ile-de-France. Cela veut dire que si demain le Japon ou la Géorgie veulent rentrer, c’est un fonds d’investissement qui va décider. »

Bien vu, sauf que l’on parle de l’Afrique du Sud et que la Géorgie, qui caressait l’espoir un peu fou de rejoindre l’élite européenne après la mise en place d’un hypothétique système de Promotion-Relégation avec le Tournoi des VI Nations B, va a continuar pendiente longtemps à se contenter de visiter Bucarest, Madrid, Lisboa y bientôt Roma.

READ  A los 9 de 11 durante un tiempo completo, Amiens devuelve un punto de Nancy (1-1)

L’intégration du rugby sud-africain dans le marché européen se poursuit à marche forcée. En asistente de disputar les Coupes d’Europe, les équipes sud-africaines ont rejoint cette saison l’United Rugby Championship (feue la Ligue celte, devenue ensuite Pro 12 puis Pro 14), aux côtés des Celtes et des Italiens. Le résumé un peu abrupt de cette affaire : désolé pour l’Histoire et l’empreinte carbone, mais faut faire rentrer des sous dans les caisses.