95% des Français adultos ne bougent pas assez pour rester en bonne santé

Pour mesurer les niveaux d’exposition au manque d’activité physique et les risques associés, l’agence s’est base sur deux études qu’elle avait réalisées en febvrier 2016 et juin 2017 (qui excluaiente les pa et émes es es).

Il ressort de son analize que les femmes sont plus exposées à un manque d’activité physique.

En efecto, 70 % d’entre elles sont en deçà de tous les niveaux d’activité identifiés pour être en bonne santé, contre 42 % des hommes.

Passer plus de 8 heures par jour en position assise para exponer à un risque pour la santé.

Archivos de ilustraciones Emilie Drouinaud

Concernant la sédentarité, passer plus de 8 heures par jour en position assise expose à un risque pour la santé. Il peut s’agir de temps passé devant un écran ou en position assise (par exemple en voiture ou au travail).

Les adult à faible niveau d’études et les moins de 45 ans sont les plus touchés.

Les citadins plus que les ruraux

Globalement, 38% de los adultos están expuestos a más de huit heures de sédentarité par jour. Un Francilien s’expose à deux heures de sédentarité de plus qu’un habitant en zone rurale.

Les risques pour la santé sont multiples : les dangers liés à l’insuffisance d’activité physique et la sédentarité sont notamment un risque accru de maladies d’origine cardiovasculaires, de diabète, de ciertos cánceres.

Ils sont d’autant plus élevés que les expositions sont cumulées. Ainsi en France, plus d’un tiers des adult cumulent un niveau de sédentarité élevé et une activité physique insuffisante, souligne l’Anses.

Sur le même sujeto


Le sport-santé, les sciences sociales au rapport

Le sport-santé, les sciences sociales au rapport

Le sport-santé, de l’action publique aux acteurs sociaux : place sous la direction des sociologues William Gasparini et Sandrine Knobé, cet ouvrage collectif revient sur l’emerge du sport-santé en France, les dispositifsants exist tout comme la façonntil sont recu par les poblaciones. S’appuyant sur différents éclairages des pays voisins (Italia, Alemania, Royaume-Uni), les auteurs livrent « l’une des premières approches critiques des politiques et des pratiques sociales dans ce domaine ».

O ces personnes présentent des taux de mortalité et de morbidité plus élevés. «Ces risques très clairement évitables nécessitent d’actionner Certains leviers», en déduit le Pr Irène Margaritis, cheffe de l’Unité d’e Evaluation des risques liés à la Nutrition à l’Anses.

READ  Cuatro preguntas sobre la misteriosa hepatitis infantil en el Reino Unido