Un test révolutionnaire bientôt disponible para detectar la endometriosis en quelques jours

Le test, simple et indolore, vient d’être validé cliniquement pour detecter toutes les formes d’endometriose. Dévoilée ce vendridi 11 février, cette innovation mondiale devrait permettre de réduire le délai moyen de diagnostic de 8 ans à quelques jours.

Une lueur d’espoir pour près d’une femme sur dix en France. Ce vendridi 11 février, l’entreprise lyonnaise d’intelligence artificielle Ziwig, présentait en conférence de presse une innovation dans le diagnostic de l’endométriose. Il s’agit d’un test salivaire permettant de detecter «en quelques jours» promociona las formas de la enfermedad, «même les plus complexes», avec une fiabilité proche de 100%.

«Una revolución», estime le Pr. François Golfier, presidente de la comisión endométriose du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF), au vu de l’errance médicale despatientes (diagnostiquées en moyenne au bout de 8 à 12 ans» exstrê de le»), et symment de le « (douleurs menstruelles, glands, sexuelles, urinaires…).

À lire aussi » Endométriose, les symptômes qui ne trompent pas

Comentar ça marche ?

Auparavant pour detecter la maladie, il fallit réaliser une IRM ou une celioscopia sous anesthésie générale (introducción d’une caméra via une incision au niveau du nombril NDLR). Ici, le test salivaire nommé Endotest®, est non invasif et surtout beaucoup plus simple. Los pacientes recogen elles-mêmes leur salive à domicile grâce à un kit d’auto-prélèvement. Elles renvoient ensuite l’échantillon par courrier postal au laboratoire, qui confirme ou infirme le diagnostic d’endométriose «en quelques jours», confirme Philippe Descamps, vicepresidente de la Fédération Internationale de Gynécologie stétrique d’Ob.

En la práctica, la prueba tiene un papel de detección de micro-ARN (miARN), de moléculas que circulan en cantidad variable en el plupart de fluidos biológicos (sangre, orina, leche materna, larmes, saliva…). «Depuis quelques années, des preuves se sont accumulées en faveur de leur implication dans les mécanismes fisiopathologiques de l’endométriose, rapporte la société Ziwig dans son comunicado de prensa. Un lien direct entre la dérégulation de ciertas miARN et le développement des lésions d’endométriose a été mis en évidence.”

En video, Endométriose : Julie Gayet témoigne face caméra au nom d’une femme atteinte

Un essai clinique concluant

Pour mettre ce test salivaire à l’épreuve, une équipe de recherche française, composée de médecins experts de l’endométriose et d’ingénieurs en intelligence artificielle de la start-up Ziwig, ont réalisé en janvier 2021 un essai c Endo-miARN. Les travaux ont été menés auprès de 200patientses présentant une sintomatology doulouureuse évoquant la maladie. Via un test sanguin et un autre, salivaire, ils ont permis d’identifier 153 malades, de différents niveaux de gravité. «Les performances du test salivaire se sont avérées supérieures à cell de tous les outils diagnostiques actuellement disponibles (notamment IRM et échographie pelviennes)», resume l’entreprise Zwig dans son communiqué de presse.

À lire aussi » Ces nouveaux outils qui améliorent la price en charge de l’endometriose

Bientôt sur le marché ?

Après ces résultats concluants, une nouvelle étude sur 1000 femmes et conduite dans cinq centres français référents, vient d’être lancée. Quand peut-on espérer una mise sur le marché d’Endotest® ? Selon Yahya El Mir, presidente de Ziwig, le test est prêt à «la production à grande échelle, mais la balle reste dans le camp des autorités sanitaires françaises», qui doivent statuer sur son inscription dans le paruels de bours de soin revent par l ‘enfermedad de seguridad.

Si la comercialización devrait «a priori» necesita una prescripción médica, la puesta en marcha Ziwig souhaite que l’Endotest es accesible en farmacia. «Les pharmaciens sont les professionnels idéals pour distribuer le test, faire de la prevention, et conseiller lespatients, surtout en cas de résultat positif», confirma l’entreprise dans son communiqué.

En asistencia une date de lancement officielle, el presidente de la comisión endométriose du CNGOF, François Golfier se veut optimiste. «C’est pour bientôt», asegura-t-il. Pour rappel, debut janvier, Emmanuel Macron avait annoncé una estrategia nacional de lutte contre l’endométriose pour «mieux compendre cette maladie, ses cause et pour trouver des traitements thérapeutiques. Et de conclure : «Ce n’est pas un problème de femme, c’est un problème de société».

La respuesta vous conseille

READ  Covid: escenarios de la OMS para la evolución de una pandemia